Lívia Rev est une pianiste et pédagogue franco-hongroise dont la carrière très précoce de concertiste continue encore aujourd’hui à plus de 90 ans. Elle s’est distingué par un jeu virtuose et un charisme qui lui ont permis de se faire connaître et de donner des concerts avec de prestigieux orchestres dans de nombreux pays.

Lívia Rev commence à jouer du piano alors qu’elle n’a que cinq ans, et révèle tout de suite un talent hors du commun. Elle se forme auprès de grands professeurs, par exemple Klara Mathé, Léo Weiner, ou Paul Weingarten, à Budapest puis à Vienne. Elle arrive ensuite à Paris, où elle se marie puis débute sa carrière. Son premier récital à Londres, à Wigmore Hall, suscite un enthousiasme qui propulse la pianiste sur la scène internationale : elle se voit invitée par de nombreux orchestres, le London Philharmonic Orchestra, le Mozart Players, l’orchestre de la BBC… Elle enchaîne les tournées en Europe puis dans les autres continents, au Japon ou à Hong-Kong. Au milieu de sa progression, elle devient citoyenne française et se mobilise pour soutenir les jeunes pianistes et lancer leurs carrières.

Lívia Rev est considérée comme une excellente professeure : elle donne de nombreuses Master classes dans le monde entier, dans des universités prestigieuses comme Yale aux Etats-Unis. Sa vie riche en expériences a fait l’objet d’une biographie aux Etats-Unis et d’un film documentaire en Hongrie. Elle a produit une discographie de plus de trente disques dont beaucoup ont été acclamés par la critique internationale.

Lívia Rev en six dates :

• 1922 : à 6 ans, début de sa formation musicale avec Margit Varro.
• 1925 : à 9 ans, Grand Prix des enfants prodiges.
• 1928 : à 12 ans,Lívia Rev interprète le Concerto en mi mineur pour deux pianos de Mozart, avec l’orchestre symphonique de Budapest.
• Années 1930 : études à l’Académie Franz Liszt de Budapest ; élève de Léo Weiner. Elle obtient le Grand Prix de l’Académie en même temps que son diplôme.
• 1946 : études au Conservatoire de Vienne avec Paul Weingarten.
• 1963 : Livia Rév est invitée à se produire aux Etats-Unis, au Rockefeller Institute.

Lívia Rev en six interprétations :

• Liszt (Etudes d’exécution transcendante d’après Paganini, G140 ; Valse oubliée, G215), Schumann (Papillons op. 2).
• Beethoven (Sonate op. 31 n°3), Schubert (Sonate D894), Chopin (Fantaisie op. 49).
• For Children (compositeurs classiques à modernes).
• Romances sans paroles de Mendelssohn (Hypérion) : cet enregistrement reçoit le disque d’Or de la part de Jacques Chirac alors maire de Paris.
• Nocturnes de Chopin (1998).
• Intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy (2001).